Centre de Performance : Le projet continue

Depuis près de deux ans la SASP Basket défend son projet structurant de Centre de Performance. Le terrain, situé à l’angle du boulevard de l’Industrie et de l’avenue de Châteaudun a même été acquis par le Conseil Départemental de Loir-et-Cher en juin 2021. Mais le financement des travaux pour un montant de près de 6,5 millions d’euros demeure l’enjeu principal qui mobilisent le Directoire de la SASP et son Président Paul Seignolle depuis plusieurs mois. 

Ce mardi 23 novembre au matin une réunion s’est tenue à la Région Centre Val de Loire à l’issue de laquelle le Club a pu être rassuré au sujet de l’obtention de fonds européens relatifs aux aspects environnementaux du projet.

Cependant cet engagement ne permet à l’ADA Basket que le bouclage partiel du financement du projet, créant une réelle incertitude sur la réalisation de la salle H3 en extension du bâtiment existant.

Cette salle supplémentaire doit compter quelques centaines de places de tribunes et permettre d’accueillir des entrainements de haut niveau et compétitions intermédiaires. Il s’agit d’un élément cardinal pour l’exploitation sportive à venir, pour l’équipe professionnelle, le Centre de Formation et les jeunes licenciés de l’association ADA Blois Basket 41 (plus de 400 cette saison).

Forts de ces éléments, les actionnaires de la SASP, réunis en assemblée générale extraordinaire le soir même, ont décidé que le projet devait se poursuivre malgré le risque de ne pas parvenir à boucler le financement de cette extension pourtant indispensable.

Le conseil de surveillance de la SASP, présidé par Jean-François Huet, est constitué de chefs d’entreprises locaux expérimentés et rompus aux enjeux de la vie de l’entreprise.

La position prise, bien que très engageante pour l’avenir financier du Club puisque celui-ci va apporter prés de 2 millions d’euros, se justifie par une vision ambitieuse et une grande confiance dans la capacité des responsables locaux et régionaux à permettre le financement de cette salle supplémentaire pendant la période de travaux.

Les opérations vont donc pouvoir se poursuivre, avec un démarrage des travaux de démolition dans les mois qui viennent, évidemment sous réserve de l’obtention du permis de construire, actuellement en instruction et qui doit intervenir au cours du premier trimestre 2022.

[sibwp_form id=2]