Centrico : S’arracher durant 40 minutes !

Passée la déception du match de Noël raté face au Paris BaskeBall, l’ADA enchaine ce jeudi avec l’un des matchs les plus attendus de l’année : le fameux Centrico face à l’Orléans Loiret Basket. Face à une équipe orléanaise qui ambitionne la montée directe en Jeep Elite pour la deuxième saison consécutive, les joueurs de Mickaël Hay devront forcément montrer un visage plus conquérant que celui affiché face à Paris pour espérer conclure cette année 2018 par une victoire !

Il y a moins de 10 mois, l’OLB et l’ADA s’affrontaient au Palais des Sports avec la 1ère place du championnat en jeu. Portée par de très nombreux supporters, l’ADA avait réalisé une énorme performance en allant s’imposer de 17 points à Orléans. C’est dans un contexte bien différent que les deux équipes se retrouveront ce jeudi soir pour le compte de la 12ème journée du championnat. Respectivement battue à Roanne (82/69) et par Paris (71/82) le week-end dernier, nous aurons face à face deux formations qui voudront relever la tête.

Orléans déjà battu à 2 reprises à domicile

Possédant pour la 2ème saison consécutive le plus gros budget de la division, l’OLB faisait encore figure d’épouvantail en début de saison. Forcément cités parmi les candidats sérieux à la montée en Jeep Elite, au même titre que Roanne ou Nancy, les orléanais pointent actuellement à la 2ème place du classement avec un bilan de 8 victoires pour 3 défaites. Pourtant, on ne peut pas dire que les joueurs de Germain Castano aborderont ce Centrico avec un capital confiance hyper élevé. Forcément, la dernière défaite sur le parquet d’une Chorale de Roanne pourtant privée de deux cadres, aura forcément entamé un minimum la confiance d’une équipe orléanaise qui a déjà chuté à deux reprises à domicile cette saison (Chartres et Lille). Une équipe de l’OLB qui, devant ses supporters, va certainement vouloir réagir suite à sa déconvenue dans la Loire.

L’ADA à Orléans sans complexe

Si la défaite face au Paris Baskeball n’aura pas non plus permis à l’ADA d’accumuler de la confiance avant d’aller à Orléans, ce n’est pas une raison pour s’avancer dans le Loiret la tête baissée. Bien au contraire, Mickaël Hay et ses joueurs vont monter à Orléans le couteau entre les dents avec la volonté de tout donner pendant 40 minutes. Pas plus tard que la semaine dernière, l’ADA avait livré un très gros combat face à Lille. C’est en ayant un état d’esprit similaire que nos joueurs devront aborder ce Centrico pour espérer un bon résultat. On attendra donc de nos joueurs qu’ils se montrent soudés, solidaires et hargneux. Une bonne prestation passera forcément par une énorme volonté d’aller au combat face à un adversaire que l’on sait talentueux.

Le joueur à surveiller : Brandon Jefferson

Pour avoir déjà affronté Orléans à 3 reprises depuis le début de la saison (1 fois en match de préparation et 2 fois en Leaders Cup), l’ADA a déjà eu l’occasion de constater quelles sont les forces de cette équipe de l’OLB qui possède de très bons joueurs à tous les postes. C’est notamment le cas du meneur américain Brandon Jefferson qui s’était fendu d’une évaluation de 38 au Jeu de Paume en Leaders Cup. Un joueur hyper talentueux et capable de prendre un match à son compte. Mais ces dernières semaines, on a pu s’apercevoir qu’il a fait la pluie et le beau temps avec notamment 2 évaluations négatives lors des défaites face à Lille et à Roanne. L’OLB serait-il trop dépendant des performances de son meneur ? Il ne fait en tout cas aucun doute qu’après son match manqué à Roanne, il sera très revanchard. Comptons sur le staff blésois pour trouver les clés afin qu’il ne prenne pas confiance en début de match.

La clé du match : baisser le % de réussite aux shoots extérieurs des orléanais

Cela n’aura échappé à personne, l’OLB est l’équipe la plus adroite du championnat derrière l’arc (40,8%). Dans cet exercice, l’ADA pointe à la la 18ème place avec seulement 29,49% de réussite. Une “dernière” place qu’il convient de relativiser dans la mesure où l’ADA est l’une des équipes qui tente le moins sa chance à 3 points. En revanche, il est évident que le % de réussite très élevé d’Orléans dans ce domaine n’est pas à minimiser, loin de là. Il faut dire que Germain Castano possède au sein de son effectif de sacrés pistoleros capables de mettre dedans à 3 points. Outre Brandon Jefferson, c’est également le cas de Brandon Spearman, Gaylor Curier, Michael Fakuade ou encore de Kadri Moendazde. Forcément, quand on sait que le danger peut venir de partout, il conviendra d’avoir un niveau d’agressivité extrêmement élevé de manière à compliquer la tâche des shooteurs orléanais.

Enfin, n’oublions pas qu’avec Omari Gudul, Joe Burton, Chris McKnight et Emryss Mormin, l’ADA a les moyens d’aller chatouiller l’OLB dans la peinture. A l’ADA de faire en sorte de s’appuyer sur ses points forts et d’afficher une énorme volonté d’aller au combat pour se donner le maximum de chances d’aller chercher un résultat positif !

Johan GALLON

Orléans Loiret Basket vs ADA Basket – Jeudi 27 Décembre à 20h – Palais des Sports d’Orléans