Réponse à Monsieur l’instituteur Jacob

La rentrée des classes est désormais passée, les vacances ont été intensément studieuses du côté de l’ADA Basket entre bataille juridique et éthique, inauguration de notre Centre de Formation et bien sûr un intense travail sportif afin de proposer à notre public un feuilleton digne des dernières saisons.

Un été bien chargé donc, mais c’était sans compter sur le toujours loquace M. l’instituteur Jacob.

Sans vouloir donner trop d’importance aux propos du président du club de Foot de Blois, il nous paraissait opportun de rappeler que marteler une prose maladroite et inexacte n’en fera jamais un poème.

Il convient également de ne pas confondre Centre de Formation et licenciés d’association (y compris Ecole labellisée de Basket ou Foot). Nous en profitons pour rappeler qu’en mathématiques, le produit en croix permet de comparer ce qui est comparable : M. Jacob évoque ses 400 jeunes face à la « vingtaine de joueurs » en formation chez nous. Fallacieux puisque nous comptons 370 licenciés et 26 éducateurs, professionnels et bénévoles, qui œuvrent pendant toute la saison à la bonne pratique du basket dans notre Club.

Avec ses « 400 licenciés et 20 éducateurs » le club de foot de Blois fait à n’en pas douter du bon boulot. Mais la morale de la fable de la rentrée est que nous regrettons devoir répondre aux affabulations de M. l’instituteur Jacob, malheureusement bien éloignées de l’esprit sportif qui devrait prévaloir… Mais comme dirait l’autre « trop c’est trop » !

L’ADA Blois Basket 41